Patrimoine naturel

Sauvegarde du patrimoine arboré du canal du Midi

© VNF

Fiche du
projet
Fiche du projet

Porteur du projet

Voies navigables de France

Département

Haute-Garonne

Année

2019

Projet soutenu avec la Caisse régionale

Toulouse 31

Image emblématique du canal du Midi, les alignements de platanes sont aujourd’hui menacés par un champignon microscopique qui ravage les arbres. Voies Navigables de France a lancé un vaste programme de sauvegarde du canal.

Construit sous le règne de Louis XIV, le canal du Midi est l’une des réalisations les plus extraordinaires du génie civil moderne du fait de son envergure, de l’ingéniosité de son système d’alimentation en eau et enfin de l’ampleur des travaux réalisés en 14 ans seulement (1666-1681).

Une « cathédrale d’ombre » classée à l’UNESCO

Les premières plantations de platanes datent du début du XIXème siècle et se sont étalées jusqu’au milieu du XXème siècle où les plantations deviennent massives. Économiques et exigeant peu d’entretien, les racines très développées du platane assurent une excellente tenue des berges tandis que son feuillage imposant créé une “cathédrale d’ombre” bienfaisante pour la navigation, tout en limitant l’évaporation du miroir d’eau. 42 000 platanes ont été plantés sur les berges du canal du Midi et ont constitué l’un des critères pour l’inscription du canal par l’UNESCO au Patrimoine mondial de l’humanité en 1996.

Un paysage ravagé par la maladie

Depuis 2006, le paysage du canal du Midi est mis à mal par une maladie, le chancre coloré. Elle est provoquée par un champignon microscopique, qui s’attaque exclusivement aux platanes. Il n’existe malheureusement aucun traitement préventif ou curatif. La seule solution pour l’endiguer est de brûler les arbres touchés.

Le saviez-vous ?

Le chancre coloré a probablement été introduit en France lors de la Deuxième Guerre mondiale, via des caisses de munition américaine en bois de platane infecté.

Un plan de sauvegarde titanesque

Voies Navigables de France a lancé un vaste programme de sauvegarde du canal qui s’articule autour de plusieurs axes, parmi lesquels la replantation des arbres, le renforcement des berges auparavant maintenues par les racines des platanes et l’installation de nichoirs pour reloger les volatiles qui se logeaient dans leurs cavités. Ce projet titanesque devrait durer une trentaine d’années et est soutenu par la Fondation du Crédit Agricole Toulouse 31 et la Fondation Pays de France.

Plus d'information

Site de VNF sur le canal du Midi

Dans le même domaine

Trouver un projet